Téléphone : 514 464 7351

Traitements

x

L’acupuncture

L’acupuncture est l’une des grandes branches de la médecine chinoise.

 

Dans les principes de la médecine traditionnelle chinoise, la personne est vue dans toute sa globalité, le physique et le mental étant relié. Aussi, selon ces mêmes principes, une énergie vitale circule partout dans le corps sur des trajets précis que l’on appelle méridiens. Lorsque que cette énergie circule librement, il y a bien-être et santé. Plusieurs facteurs tels le stress, le surmenage, la mauvaise alimentation, un excès d’émotions, un traumatisme physique ou mental, peuvent influencer ce flux d’énergie; en résulte alors un blocage ou un ralentissement. Ce qui pourra se ressentir en fatigue, douleur, perturbation de l’appétit, et plusieurs autres malaises courants. Même pour une personne en bonne santé ces blocages peuvent se voir facilement dans la vie courante, on peut penser aux malaises digestifs causés par le trac ou la nervosité.

 

Médecine millénaire, l’acupuncture possède son propre langage et sa propre compréhension du corps humain.  Cette symbolique poétique n’est cependant pas en contradiction avec notre vision moderne du corps humain. En plus du Yin (symbolisant la féminité, l’obscurité, la matière, l’inertie…) et du Yang (symbolisant le côté masculin, la lumière, l’énergie, le mouvement), on y parle en termes de Méridiens, d’Organes, de Qi (Énergie), de Vent, de froid ou de Chaleur, etc. On dit que l’acupuncteur est « bilingue » : il doit comprendre le corps humain à travers la médecine occidentale tout comme à travers la médecine traditionnelle chinoise.

 

Par exemple, une personne qui a des symptômes de  rhume : maux de tête, légère toux, nez qui coule, les sécrétions sont claires et abondantes; en acupuncture, on dira que cette personne est atteint d’un Vent-Froid. Car le Vent, dans la poésie chinoise, atteint la cime des arbres : notre tête. Si cette même personne montrait une forte fièvre et des sécrétions jaunâtres, on parlerait alors d’un Vent-Chaleur. L’évaluation de la personne et les traitements effectués par l’acupuncteur réfèrent à ce langage poétique, et s’adaptent à celui-ci. Les traitements vont donc variées selon les symptômes démontrés, plus qu’en fonction du diagnostic ou problème occidental.